Créer un site internet

Travaux d'entretien previsionnel 2007

Travaux prévus en 2007 

 Bassin versant de la Dourbie

 

Le ruisseau de Valdebouze en amont de la RD 151a (commune de Trèves) Le ruisseau de Valdebouze est un affluent rive gauche de la Dourbie. En amont, dans sa partie domaniale, il s’écoule au milieu d’une forêt de conifères puis traverse ensuite des prairies à flan de colline bordées d’une ripisylve peu dense jusqu’en aval du hameau de Valdebouze. Avant de rejoindre la Dourbie, le cours d’eau s’écoule dans des gorges profondes et peu accessibles.Sur le secteur en amont de la RD 151a, la ripisylve formée essentiellement de frênes, de chênes et de noisetiers, est relativement équilibrée. Seuls quelques travaux ponctuels d’enlèvement d’arbres morts ou de recepage seront nécessaires. 

Objectifs des travaux : Maintenir un bon équilibre du cours d’eau.

ü La Dourbie en aval de sa confluence avec le Crouzoulous (commune de Trèves) En aval de la confluence de la Dourbie et du Crouzoulous, on note en effet la présence en rive gauche de prairies pouvant permettre l’expansion des crues et notamment réduire quelque peu les vitesses d’écoulement et servir de piégeage des bois morts. Actuellement, cette zone a tendance à se fermer, ce qui tend à limiter le rôle qu’elle pourrait jouer.  

Objectifs des travaux : 

Maintenir la ripisylve en place en éliminant seulement les arbres morts ou dépérissant. 

Restaurer la zone d’expansion de crue tout en laissant en place des arbres permettant de freiner l’écoulement de l’eau et de piéger les bois morts venant de l’amont.

 

 

 

ü Le ruisseau de Prunaret (commune de Dourbies) 

Il s’écoule dans une vallée encaissée avant de rejoindre la Dourbie en rive gauche. La ripisylve est formée essentiellement de frênes, hêtres et Noisetiers. On note la présence de quelques embâcles et également d’arbres morts sur pied ou vieillissants, ne présentant pas un état sanitaire satisfaisant. Le cours d’eau présente un potentiel piscicole intéressant, notamment sur la partie basse.

  Objectifs des travaux : Maintenir une ripisylve équilibrée en favorisant les essences adaptées et en conservant des sujets de tout âge.

     ü Le ruisseau de Pueylong (commune de Dourbies)  Sur le secteur en amont de sa confluence avec la Dourbie, il présente une pente faible et s’écoule au milieu de vastes prairies. La ripisylve est quasi nulle (seuls quelques saules sont présents) et les berges sont en grande partie dégradées. Le cours d’eau présente un potentiel piscicole intéressant avec notamment des zones potentielles de frayères. Il convient ici d’essayer de stabiliser la tenue des berges et de limiter les érosions de berges. 

Objectifs des travaux : Limiter les érosions et ainsi conserver la largeur du lit mineur actuel afin de se prémunir de phénomènes d’eutrophisation en période estivale dus aux faibles hauteurs d’eau et à un ensoleillement fort du cours d’eau. Favoriser et conserver les habitats piscicoles.  

 

    - Bassin versant du Trévezel

 

ü Le ruisseau des Monts (commune de Camprieu) Il s’écoule au milieu de frênes, de cépées d’aulnes et de noisetiers et traverse le hameau des Monts avant de rejoindre le Trévezel en rive gauche. Sur ce secteur, seuls quelques travaux légers d’entretien seront programmés.  

Objectifs des travaux : 

- Valoriser le cours d’eau et sensibiliser les habitants sur un entretien raisonné de la ripisylve.

 

 

ü Le Bonheur / secteur amont barrage (commune de Camprieu et Valleraugue) 

Le Bonheur prend sa source prés du col de la Serreyrède et a la particularité de se perdre sur 500 m dans le plateau karstique de Camprieu pour réapparaître au niveau de l’abîme de Bramabiau. L’intervention programmée en 2007 se situe sur le secteur en amont du barrage de Camprieu. La ripisylve est quasi nulle sur ce secteur, formée seulement de quelques saules pourpres, de frênes et de résineux venus s’implanter en berge. Cette faible diversité et ce manque de densité pénalisent le cours d’eau et les nombreuses érosions de berges ont tendance à limiter les habitats piscicoles.

 Objectifs des travaux : 

Limiter les érosions et assurer une bonne tenue des berges afin de conserver la largeur du lit mineur actuel et favoriser les habitats piscicoles.

 

 

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021